Une personne compatissante, voyant un papillon lutter pour se libérer de son cocon, et voulant l’aider, écarta avec beaucoup de douceur les filaments pour dégager une ouverture. Le papillon, libéré, sortit du cocon et battit des ailes, mais ne put s’envoler. Ce qu’ignorait cette personne compatissante, c’est que, c’est seulement au travers du combat pour la naissance, que les ailes peuvent devenir suffisamment fortes pour l’envol. Sa vie raccourcie, il la passa à terre. Jamais il ne connut la liberté, jamais il ne vécut réellement.

Cette parabole de Ruth Sandford reflète ma pensée. Ainsi,"Aimer la main ouverte", la tendre à ceux qui en ont besoin, OUI, mais sans jamais s'approprier l'autre, ni penser ou faire à sa place.

Des autres et notamment en Afrique, j'ai beaucoup entendu, beaucoup appris, beaucoup reçu… et souvent des moins favorisés.

Si mon œuvre évoque souvent les joies simples ou les moments les plus festifs, les plus chaleureux…je n'ai rien oublié de ces leçons d'humanité…

Aujourd'hui, c'est en aimant, "la main ouverte", et avec vous, que je souhaite offrir ma notoriété naissante à cette Afrique, à ces enfants, ces femmes et ces hommes qui vivent en moi et illuminent mes créations. Tel est l'objet du projet associatif "Afrique Autrement", dans lequel nous sommes déjà un certain nombre à nous engager avec tous ceux qui le voudront. Définir les besoins sur le terrain, y œuvrer concrètement, c'est le sens de nouveaux voyages sur place, auxquels nous vous convions déjà à participer.